Nerf : Le nouveau jouet à la mode chez les startups

pistolet nerf entreprise

Le pistolet nerf est devenu une véritable mode mondiale. En effet, cette marque a su conquérir le cœur de tous les enfants certes, mais également celui de tous les adultes. On retrouve maintenant cette marque dans les évènements de détente organisés par les startups. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir de plus amples renseignements sur le nerf, la nouvelle mode de jeux dans les startups.

Le gaming dans les startups

Il faut savoir qu’une startup doit impérativement posséder une équipe soudée pour réussir. En effet, c’est la clé de son succès. La cohésion de groupe est donc indispensable dans les startups. Afin de faire face aux moments les plus difficiles ou à une surcharge de travail, la startup doit impérativement pouvoir comporter des membres qui savent travailler ensemble. C’est comme dans le sport, l’esprit collectif, l’esprit d’équipe doit être présent et ancré dans la startup. Il faut prendre en compte que tous les salariés ne possèdent pas un esprit d’équipe. Ce n’est pas inné chez tout le monde, mais cela se travaille. C’est notamment pour cette raison que de nombreuses startups ont recours au gaming en tant que technique efficace pour travailler l’esprit d’équipe.

Le gaming devient un outil de management

Souvent, on a considéré les jeux comme un loisir que ce soit aussi bien les jeux extérieurs que les jeux vidéo. Jouer seul n’apportera rien à une startup ni à la personne en elle-même. Le but est de jouer en équipe, ensemble pour développer cet esprit d’équipe. Le jeu peut donc souder une équipe et cela a déjà été prouvé à de multiples reprises. L’objectif est de trouver des activités qui permettent de coopérer pour atteindre un objectif. Parfois, il est possible de diviser les membres de la startup en deux équipes différentes qui vont devoir s’affronter. Le jeu va aussi permettre aux membres d’une équipe à se faire confiance, à partager les tâches pour atteindre le but fixé, à se coordonner tous ensemble, etc. L’objectif également est que tout le monde puisse trouver sa place dans l’équipe. Certains vont alors se positionner en tant que leader tandis que d’autres vont plutôt suivre le mouvement et exécuter ce qu’on leur demande. Cette technique permet aussi de découvrir la personnalité de chacun et de savoir rapidement ceux qui seront les plus aptes à devenir des leaders.

Le nerf : un jeu parfait pour les startups !

Comme de véritables enfants, le nerf est une excellente idée pour resouder les liens et apprendre à vous connaître. Il est alors nécessaire de jouer les uns contre les autres. Dans une véritable chasse à l’homme, il faudra alors apprendre à communiquer avec le reste de l’équipe pour les protéger et détruire l’équipe adverse. Le nerf est en plus un jouet très sophistiqué dont les pistolets ont de véritables ressemblances avec les armes réelles. C’est très agréable, efficace, utile et détendant de participer à une partie de nerf. Alors pourquoi ne pas tenter l’expérience au sein de votre startup ?

La Machine à café en entreprise : buvez-vous du bon café au final ?

machine à cafe en entreprise

Que ce soit une machine à café à grain ou un autre type de machine à café, vous en possédez sûrement une à disposition dans votre entreprise. Cependant, est-ce que vous appréciez constamment le café que vous buvez ? Dans cet article, on peut se demander si le café proposé en entreprise est vraiment bon ou s’il est de mauvaise qualité.

Pourquoi le café est-il nécessaire en entreprise ?

On peut tout d’abord se demander si le café est-il vraiment nécessaire en entreprise. En effet, rien n’oblige l’employeur à mettre du café à disposition de ses salariés. La pause-café est un moment incontournable de la vie d’entreprise. Ce n’est pas uniquement un café que l’on déguste, mais c’est également un moment où les salariés vont pouvoir échanger entre eux. En effet, le café est un moment où il est possible de tisser des liens et entretenir l’esprit d’équipe. Certaines personnes n’arrivent d’ailleurs pas à travailler sans avoir pris un café d’abord. Le café est également un moyen pour votre employeur d’entrer en communication avec vous. Une sorte d’astuce pour détendre son salarié et pouvoir aborder différents points. Selon certaines études menées, le café est un véritable outil de management. 54 % des salariés prennent le café avec un autre service de l’entreprise ce qui permet ainsi de créer de nouveaux liens entre collègues. C’est donc un outil de stratégie en management. Mis à part cela, il est tout de même important de se demander si le café proposé en entreprise est ou non de bonne qualité.

Le distributeur de café bon ou mauvais ?

Le fameux distributeur de café est présent dans la majeure partie des entreprises de France. Cependant, certains salariés se plaignent clairement de la qualité du café. En effet, on ne peut pas dire que le café de la machine à café est de bonne qualité. Cette machine est gérée par une entreprise extérieure et c’est notamment pour cette raison que vous devez payer chaque café. Ce distributeur est notamment approvisionné par une entreprise extérieure qui assure non seulement l’approvisionnement, mais également la maintenance de la machine. Cette entreprise doit notamment pouvoir s’y retrouver et obtenir une véritable rentabilité dans toutes ses machines. Le gestionnaire recherche donc constamment à gagner sa part sur son distributeur de café et n’hésite pas à négliger la qualité du café proposée. En effet, les cafés proposés dans cette machine à café en entreprise sont de qualité moyenne et plutôt bon marché. On peut donc dire que le café est clairement « low-cost ».

Une autre solution au distributeur de café

Cependant, certaines entreprises accordent une grande importance au confort de ses salariés. C’est notamment pour cette raison que certaines entreprises mettent à disposition de leurs salariés, de véritables machines à café comme vous pouvez avoir chez vous. Des dosettes sont proposées. Il est également possible de demander aux salariés d’acheter les dosettes à tour de rôle. En effet, le café peut rapidement représenter un budget conséquent pour une entreprise et cela ne doit pas être un gouffre financier.

Rupture Conventionnelle : tout ce que vous devez savoir

rupture conventionnelle en entreprise

Si vous désirez avoir recours à la rupture conventionnelle, sachez que vous devez maîtriser le sujet et en connaître les petites lignes. En effet, on ne demande pas une rupture conventionnelle sans en savoir les détails. Dans cet article, découvrez tout ce que vous devez savoir sur la rupture conventionnelle.

Les entretiens obligatoires

Pour procéder à la rupture conventionnelle, il est nécessaire de procéder au moins à un entretien. Il faut savoir que parfois, il est également nécessaire de réaliser plusieurs entretiens différents. Le but de ces entretiens est de trouver un accord pour l’employeur et le salarié. Ces entretiens sont mis en place pour découvrir si les deux parties sont prêtes ou non à signer la rupture conventionnelle. La date de départ doit également être fixée et les indemnités de départ doivent également être définies. En tant que salarié, vous êtes en droit de vous faire assister durant vos entretiens. Il faut savoir que certains salariés ont peut d’affronter seuls leur employeur. Il est donc nécessaire de prévenir à l’avance l’employeur si vous désirez vous faire assister par une personne de votre choix. L’employeur est aussi en droit de se faire assister pour les entretiens par une personne de son choix. La personne va agir comme un témoin qui pourra alors attester que la rupture conventionnelle a bien été signée ce jour.

La signature et le délai de rétractation

Lorsque les deux parties auront trouvé un accord pour la rupture conventionnelle, il sera alors temps de procéder à la signature du contrat de rupture conventionnelle. Dans ce contrat, on doit pouvoir visualiser la date de départ, les indemnités de départ, mais également toutes les autres conditions. Sachez qu’aucun motif ne doit figurer sur ce contrat. Après la signature de la rupture conventionnelle, les deux parties disposent d’un délai de 15 jours calendaires pour utiliser leur droit de rétractation. Ce délai a notamment été mis en place pour permettre aux deux parties de prendre le temps de réfléchir sur leur décision et d’être ainsi sûr. Il est donc tout à fait possible de revenir sur sa décision initiale durant ce délai pour la rupture conventionnelle. Si vous changez d’avis, vous devrez en informer l’autre personne en rédigeant une lettre recommandée avec accusé de réception. Aucune raison n’est demandée pour votre changement d’avis. Libre à vous d’expliquer votre changement de décision ou non, vous n’êtes pas obligé de vous justifier. Dans tous les cas, l’autre partie est dans l’obligation d’accepter votre changement d’avis.

L’homologation par la DIRECCTE

Une fois que le délai de rétractation de 15 jours sera terminé, vous devez alors transmettre les documents de la rupture conventionnelle à la DIRECCTE. La DIRECCTE est la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi. Cet organisme dispose ensuite de 15 jours pour pouvoir statuer sur votre rupture conventionnelle. Si vous ne recevez aucun retour de la DIRECCTE durant ce laps de temps, cela signifie alors que votre rupture conventionnelle est homologuée.